Ecrivain public

Écrivain public, la Sulpicienne Nathalie Ficot rend poète qui veut

mercredi 09.02.2011, 05:08La Voix du Nord

 Outre des poèmes à la carte, Nathalie propose aussi des créations calligraphiées.

Outre des poèmes à la carte, Nathalie propose aussi des créations calligraphiées.

| LE VISAGE DE L’ACTUALITÉ |

Nathalie Ficot est écrivain public… Elle a d’ailleurs créé son auto-entreprise en mai 2010, en parallèle de son emploi d’adjoint administratif. Mais n’allez pas croire que la Sulpicienne rédige des courriers administratifs. Non, son truc à elle, c’est la littérature, et la poésie en particulier. À ses clients, elle propose donc corrections de textes, créations calligraphiées ou poèmes personnalisés.

 

PAR ALICIA GAYDIER

OAS_AD(‘Position1′);Ecrivain public dans Mon regard

caudry@lavoixdunord.fr

Écrire un poème à l’être aimé pour la Saint-Valentin… En voilà une bonne idée ! Mais de là à trouver les bonnes rimes, il y a un pas. Ce pas, Nathalie Ficot propose à ses clients de le franchir pour eux. Depuis mai 2010, cette Sulpicienne de 44 ans, a en effet crée son auto-entreprise spécialisée dans les travaux d’écriture.

« J’écris depuis toujours à titre personnel », raconte Nathalie. Quand il s’agit de remonter dans ses souvenirs, elle se rappelle d’une anthologie de poésie qu’on lui avait offerte à l’âge de 10-12 ans. « J’ai commencé à écrire des poèmes, poursuit-elle.

En sixième, je les faisais lire à ma prof de français. » Plus tard, Nathalie se lance dans des études de comptabilité et devient adjoint administratif au ministère de l’Intérieur, pour lequel elle travaille encore aujourd’hui à Saint-Quentin. Mais la poésie, « ça m’a toujours poursuivie », assure-t-elle. En 1999, elle publie à compte d’auteur un recueil, « Réminiscences ». Puis, une pause. Et il y a quelques temps, « la mouche m’a de nouveau piquée ! », s’amuse-t-elle.

Démarche locale

C’était fin août 2009, à l’occasion de l’exposition de la Saint-Louis au foyer rural de Saint-Souplet. Le thème choisi était celui de la poésie. Alors, Nathalie y a présenté ses travaux de calligraphie et certains de ses écrits. « Généralement, ça plaît, ça surprend , constate-t-elle. Et puis, le but de ma démarche est aussi de faire découvrir la littérature aux gens d’ici. De montrer qu’il ne faut pas forcément partir à Lille ou à Paris. » En mai dernier, la Sulpicienne crée donc, en parallèle de son activité, son auto-entreprise de travaux d’écriture. Elle suit une formation d’écrivain public par le biais du Centre national d’enseignement à distance (CNED). Mais son truc n’est décidément pas de rédiger des courriers administratifs. L’idée qu’elle en tête est d’offrir ses services pour des réalisations plus littéraires. Correction de manuscrits, créations calligraphiées et même composition de poèmes à la demande… Nathalie prête sa plume à ceux qui le souhaitent.

Pour rédiger un poème personnalisé, elle rencontre pendant une heure la personne qui souhaite l’offrir : parents de futurs mariés pour leur discours, jeunes parents pour le faire-part de l’enfant à naître… Et le plus souvent, cela tombe juste. « En général, je cible bien », reconnaît la poète. La demande pour ce type de service, facturé entre 40 et 60 E selon la présentation, n’est pas encore très importante… Mais Nathalie entend développer cette offre, par exemple avec une opération pour la fête des Mères. En revanche, elle corrige en ce moment pas moins de trois manuscrits.

« Beaucoup de gens écrivent, mais le laissent dans un tiroir… Alors pourquoi ne pas leur proposer mon aide ? », résume Nathalie Ficot. Et la poète a elle aussi encore des rimes en stock. À compte d’auteur toujours, elle envisage de publier deux recueils, C’est sûr, la poésie la poursuit ! •

 

 

 

Pour avoir plus de visites sur votre blog inscrivez-vous dans: Annuaire Blog




Archive pour février, 2011

Ecrivain public

Écrivain public, la Sulpicienne Nathalie Ficot rend poète qui veut

mercredi 09.02.2011, 05:08La Voix du Nord

 Outre des poèmes à la carte, Nathalie propose aussi des créations calligraphiées.

Outre des poèmes à la carte, Nathalie propose aussi des créations calligraphiées.

| LE VISAGE DE L’ACTUALITÉ |

Nathalie Ficot est écrivain public… Elle a d’ailleurs créé son auto-entreprise en mai 2010, en parallèle de son emploi d’adjoint administratif. Mais n’allez pas croire que la Sulpicienne rédige des courriers administratifs. Non, son truc à elle, c’est la littérature, et la poésie en particulier. À ses clients, elle propose donc corrections de textes, créations calligraphiées ou poèmes personnalisés.

 

PAR ALICIA GAYDIER

OAS_AD(‘Position1′);Ecrivain public dans Mon regard

caudry@lavoixdunord.fr

Écrire un poème à l’être aimé pour la Saint-Valentin… En voilà une bonne idée ! Mais de là à trouver les bonnes rimes, il y a un pas. Ce pas, Nathalie Ficot propose à ses clients de le franchir pour eux. Depuis mai 2010, cette Sulpicienne de 44 ans, a en effet crée son auto-entreprise spécialisée dans les travaux d’écriture.

« J’écris depuis toujours à titre personnel », raconte Nathalie. Quand il s’agit de remonter dans ses souvenirs, elle se rappelle d’une anthologie de poésie qu’on lui avait offerte à l’âge de 10-12 ans. « J’ai commencé à écrire des poèmes, poursuit-elle.

En sixième, je les faisais lire à ma prof de français. » Plus tard, Nathalie se lance dans des études de comptabilité et devient adjoint administratif au ministère de l’Intérieur, pour lequel elle travaille encore aujourd’hui à Saint-Quentin. Mais la poésie, « ça m’a toujours poursuivie », assure-t-elle. En 1999, elle publie à compte d’auteur un recueil, « Réminiscences ». Puis, une pause. Et il y a quelques temps, « la mouche m’a de nouveau piquée ! », s’amuse-t-elle.

Démarche locale

C’était fin août 2009, à l’occasion de l’exposition de la Saint-Louis au foyer rural de Saint-Souplet. Le thème choisi était celui de la poésie. Alors, Nathalie y a présenté ses travaux de calligraphie et certains de ses écrits. « Généralement, ça plaît, ça surprend , constate-t-elle. Et puis, le but de ma démarche est aussi de faire découvrir la littérature aux gens d’ici. De montrer qu’il ne faut pas forcément partir à Lille ou à Paris. » En mai dernier, la Sulpicienne crée donc, en parallèle de son activité, son auto-entreprise de travaux d’écriture. Elle suit une formation d’écrivain public par le biais du Centre national d’enseignement à distance (CNED). Mais son truc n’est décidément pas de rédiger des courriers administratifs. L’idée qu’elle en tête est d’offrir ses services pour des réalisations plus littéraires. Correction de manuscrits, créations calligraphiées et même composition de poèmes à la demande… Nathalie prête sa plume à ceux qui le souhaitent.

Pour rédiger un poème personnalisé, elle rencontre pendant une heure la personne qui souhaite l’offrir : parents de futurs mariés pour leur discours, jeunes parents pour le faire-part de l’enfant à naître… Et le plus souvent, cela tombe juste. « En général, je cible bien », reconnaît la poète. La demande pour ce type de service, facturé entre 40 et 60 E selon la présentation, n’est pas encore très importante… Mais Nathalie entend développer cette offre, par exemple avec une opération pour la fête des Mères. En revanche, elle corrige en ce moment pas moins de trois manuscrits.

« Beaucoup de gens écrivent, mais le laissent dans un tiroir… Alors pourquoi ne pas leur proposer mon aide ? », résume Nathalie Ficot. Et la poète a elle aussi encore des rimes en stock. À compte d’auteur toujours, elle envisage de publier deux recueils, C’est sûr, la poésie la poursuit ! •

 

 

 

Pour avoir plus de visites sur votre blog inscrivez-vous dans: Annuaire Blog

PCF Bretagne : la campagne ... |
algerie, ses enfants, sa force |
Conseil Consultatif des Cit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | renouveau conservateur
| Blog officiel de Ousmane Ma...
| METTONS NOUS AU TRAVAIL !!!...